Lectures du soir 38

pink flower on white paper

J’espère que vous allez bien et que vous gardez le moral. Honnêtement, ce confinement ne me change pas beaucoup. Je continue mon train train, des attestations en plus. Pour les personnes qui n’ont pas cette chance, je vous soutiens de tout mon coeur ❤

Après cette petite intro, je vous présente la majorité de mes lectures de Mars. J’ai eu un seul coup de coeur et de bonnes lectures dans l’ensemble. Encore un pèle mêle de genres littéraires, vous savez que j’aime la variété dans la lecture. J’espère que vous trouverez votre bonheur. 🙂

Je peux très bien me passer de toi, Marie Vareille | je tu lis

Je peux très bien me passer de toi Marie Vareille

Résumé: Chloé, 28 ans et parisienne jusqu’au bout des ongles, enchaîne les histoires d’amour catastrophiques. Un jour, elle conclut un pacte avec son amie Constance. Chloé devra s’exiler en pleine campagne avec l’interdiction d’approcher un homme pendant six mois et réaliser son rêve de toujours : écrire un roman. Constance, incorrigible romantique, s’engagera à coucher le premier soir avec un parfait inconnu. De Paris aux vignobles du Bordelais en passant par Londres, cet étrange pari entraînera les deux amies bien plus loin que prévu… Réussiront-elles à tenir leur engagement?

Mon avis: Je voulais un roman feel good, un livre tout doux qui me fasse rire. Pari réussi avec mon premier livre de Marie Vareille. Les héroïnes sont très attachantes, j’ai une petite préférence pour Constance. Elles sont amies envers et contre tout et cela me plait. Une histoire d’amitié, de relations sentimentales chaotiques et d’amour. Au sens très large du terme. Il se lit bien, j’ai dévoré ce livre en 3 jours. Une lecture très agréable. Je regrette que la fin soit prévisible. Mais cela n’enlève rien à la lecture.

« Je t’aime, ma Chloé, tu es une fille extraordinaire, souviens-toi d’Oscar Wilde : ne tombe jamais amoureuse de quelqu’un qui te traite comme si tu étais ordinaire. »

*****

La Vie en chantier - Pete Fromm - Éditions Gallmeister

La vie en chantier Pete Fromm

Résumé: Marnie et Taz ont tout pour être heureux. Jeunes et énergiques, ils s’aiment, rient et travaillent ensemble. Lorsque Marnie apprend qu’elle est enceinte, leur vie s’en trouve bouleversée, mais le couple est prêt à relever le défi. Avec leurs modestes moyens, ils commencent à retaper leur petite maison de Missoula, dans le Montana, et l’avenir prend des contours plus précis. Mais lorsque Marnie meurt en couches, Taz se retrouve seul face à un deuil impensable, avec sa fille nouvellement née sur les bras. Il plonge alors tête la première dans le monde inconnu et étrange de la paternité, un monde de responsabilités et d’insomnies, de doutes et de joies inattendus.

Mon avis: J’attendais beaucoup de ce livre. Je voulais des émotions, de l’authentique, du brut comme dans Mon désir le plus ardent qui est dans mon top 5 des plus belles histoires d’amour en littérature. Je suis un peu déçue de ce côté là. L’émotion n’était pas au niveau du thème abordé. Je m’attendais à être bouleversée, cela n’a pas été le cas. J’ai apprécié ma lecture cependant, cela reste une très belle plume.Pete Fromm a son style bien à lui. Un peu étiré son roman peut être, avec quelques répétitions au niveau des journées. J’ai passé un bon moment avec Rudy qui m’a fait rire, Elmo qui m’a fait sourire par sa simplicité. Une jolie lecture mais pas un coup de coeur.

« Mais son sourire à lui s’était fissuré, et Taz avait eu peur que cette fissure se transfère à son corps tout entier, ne laissant qu’un tas d’éclats brisés sur le sol.« 

*****

Les Lectures de Lily: La ferme du bout du monde (♥♥♥½) écrit par Sarah Vaughan - Éditions Préludes

La ferme du bout du monde Sarah Vaughan

Résumé: Cornouailles, une ferme isolée au sommet d’une falaise. Battus par les vents de la lande et les embruns, ses murs abritent depuis trois générations une famille et ses secrets. 1939. Will et Alice trouvent refuge auprès de Maggie, la fille du fermier. Ils vivent une enfance protégée des ravages de la guerre. Jusqu’à cet été 1943 qui bouleverse leur destin. Été 2014. La jeune Lucy, trompée par son mari, rejoint la ferme de sa grand-mère Maggie. Mais rien ne l’a préparée à ce qu’elle y découvrira. Deux étés séparés par un drame inavouable. Peut-on tout réparer soixante-dix ans plus tard ?

Mon avis: Un roman de secrets de famille, comme je les aime. 🙂 L’endroit m’a complètement charmé: je suis à deux doigts de réserver des billets pour cet été pour les Cornouailles ! Un vrai coup de coeur pour le lieu: les landes, les falaises, le vent, j’avais l’impression d’y être. J’ai adoré la double temporalité qui aborde l’époque actuelle et la seconde Guerre Mondiale, qui est une époque que je chérie. Il y a quelques longueurs qui étirent le récit, qui n’étaient pas nécessaires. À part c point, j’ai été conquise par la plume de l’autrice et l’histoire qui m’a emmené vers une fin inattendue.

« C’est terrifiant à quel point la vie peut basculer en un instant : comme une pièce qui tournerait sur sa tranche dans un infini mouvement joyeux et qui, d’un coup, tomberait sur une face. »

*****

Les Amazones - Jim Fergus - Babelio

Les amazones 3ème tome de la trilogie Mille femmes blanches Jim Fergus

Résumé: 1875 : Un chef cheyenne propose au président Grant d’échanger mille chevaux contre mille femmes blanches, afin de les marier à ses guerriers. Celles-ci, « recrutées » de force dans les pénitenciers et les asiles du pays, intègrent peu à peu le mode de vie des Indiens au moment où commencent les grands massacres des tribus.

Mon avis: Je vous rassure pas de spoil. J’ai remis le résumé du tome 1. J’ai dépoussiéré ce tome qui trône dans ma bibliothèque depuis des mois. Il était temps de le sortir. Parfois, je ne sais pas ce que j’attends mais je sais juste que ce n’est pas le bon moment. En mars, cela l’était apparemment. Mars a mal commencé niveau lectures, j’ai fait des abandons, j’ai eu du mal à me remettre dans un bon livre. Celui-ci était pas mal mais un peu en dessous des autres. Ce que j’ai regretté, c’est le manque de surprises, d’originalité. J’ai eu l’impression de lire un mix des autres. Les actions sont assez répétées, les passages s’étirent. Disons qu’heureusement que la trilogie s’est arrêtée là et qu’il n’a pas pondu un 4ème notre lascar. Mais j’ai bien apprécié retrouver un personnage en particulier. On a pas mal de réponses à nos questions. Et le monde des indiens et de leurs coutumes est un univers que j’ai beaucoup apprécié. Mon tome préféré restera le 1er, qui était un vrai coup de coeur. Les personnages ont progressé dans leurs mentalités, leurs croyances et ce côté est appréciable. Malgré quelques petites choses, je suis heureuse d’avoir lu cette trilogie 🙂

« La paix et l’harmonie entre les peuples ne sont-elles pas notre but ultime?
-J’en suis moins sûre que vous, Christian. Les hommes ne poursuivent pas tous cet objectif. Beaucoup, sinon la plupart, cherchent surtout à dominer les autres. »

*****

La librairie des rêves suspendus: , le nouveau roman d'Emily Blaine :  Entrez dans un monde où tout devient possible: Amazon.fr: Blaine, Emily:  Livres

La librairie des rêves suspendus Emily Blaine

Résumé: Sarah, libraire dans un petit village de Charente, peine à joindre les deux bouts. Entre la plomberie capricieuse de l’immeuble, les murs décrépis et son incapacité notoire à résister à l’envie d’acheter tous les livres d’occasion qui lui tombent sous la main, ses finances sont au plus mal. Alors, quand un ami lui propose un arrangement pour le moins surprenant mais très rémunérateur, elle hésite à peine avant d’accepter. C’est entendu : elle hébergera Maxime Maréchal, acteur aussi célèbre pour ses rôles de bad boy que pour ses incartades avec la justice, afin qu’il effectue en toute discrétion ses travaux d’intérêt général dans la librairie. Si l’acteur peut survivre à un exil en province et des missions de bricolage, elle devrait être capable d’accueillir un être vivant dans son monde d’encre et de papier… Une rencontre émouvante entre deux êtres que tout oppose mais unis par un même désir : celui de vivre leurs rêves.

Mon avis: Cette lecture est arrivée à point nommé. J’avais besoin d’un livre tout doux, pour m’évader, pour me poser dans le tumulte quotidien. Cette romance, vous comprenez la fin dès les premiers chapitres. Mais ce n’est pas grave. C’est comme quand vous vous calez devant une comédie romantique parce que vous avez besoin de réconfort. C’est ce que je recherchais. J’ai adoré le personnage de Sarah, qui est un peu gauche, perchée dans ses livres (oui, je me suis un peu reconnue parfois 🙂 ). C’est un personnage très attachant. Maxime m’a laissé de marbre par contre, un peu trop caricaturé pour moi dans le rôle du bad boy. La couverture est très belle, avec les petits nuages en relief au doux toucher. Vous la voyez, la douceur ? 😉

« Les livres avaient toujours été ma passion. Je lisais avec ferveur, presque dans une sorte de boulimie incontrôlable. Je faisais tout pour m’échapper de ma vie, et les livres m’avaient très vite permis de le faire. »

*****

Un palais de cendres et de ruines - J. maas, Sarah, J. maas, Sarah - Livres  - Amazon.fr

Un palais de cendres et de ruines Sarah J.Maas

Attention: Passez votre chemin si vous n’avez pas lu les 2 premiers tomes.

Résumé: Devenue Grande Dame de la Cour de la Nuit, Feyre a offert son cœur à Rhysand. Après la trahison de Tamlin, pourtant, la jeune femme n’a eu d’autre choix que de suivre celui-ci à la Cour du Printemps, qu’elle considérait autrefois comme sa maison. Mais Feyre n’a qu’une idée en tête : découvrir ce que manigance Tamlin, qui s’est rangé aux côtés du roi d’Hybern, et rentrer au plus vite à la Cour de la Nuit. Car la guerre contre Hybern est imminente, et Feyre et Rhysand doivent à tout prix rallier les Grands Seigneurs à leur cause.

Mon avis: Après ma lecture mitigée du tome 2, j’avais quelques appréhensions à commencer celui-ci. Elles furent vite balayées par mon engouement dès les premières pages. J’ai retrouvé de l’action, un bon rythme de chapitres, des surprises tout au long du roman. Feyre m’a conquise dans ce tome. J’ai adoré l’ambiance, la diversité des personnages secondaires qui sont chers à mon coeur , autant que Feyre elle même. Bon, Rhysand, ça ne passe vraiment pas. Mais ce n’est pas grave, il ne m’a rien gâché au bonheur de ma lecture. Par contre, je pense que la fin de ce livre était suffisante, je suis en pleine lecture du tome 4, je ne sais pas trop ce qu’on peut dire de plus.

« Ce que nous prenons pour notre plus grande faiblesse peut se révéler notre meilleur atout, expliqua-t-il en me voyant hausser un sourcil. Et la personne qui en paraît le moins susceptible peut changer le cours de l’histoire. »

*****

Un palais de glace et de lumière - Livre de Sarah J. Maas

Un palais de glace et de lumière Sarah J. Maas

Attention: Passez votre chemin si vous n’avez pas lu les 3 premiers tomes.

Résumé: Depuis la fin de la guerre qui a ébranlé Prythian, Feyre, Rhysand et leurs fidèles amis s’attachent à reconstruire la Cour de la Nuit. Mais si le solstice d’hiver apporte une période de repos bien mérité, il semble que l’atmosphère festive ne parvienne pas à chasser les fantômes du passé… Alors que le cœur de Feyre guérit peu à peu, ses sœurs et ses amis dissimulent des blessures encore profondes. Et si le temps des batailles est bien révolu, les tensions perdurent et menacent une paix encore fragile. Les cicatrices et les rancunes accumulées jadis auront-elles raison du fragile équilibre de ce nouveau monde?

Mon avis: Ce 4ème tome n’est pas le dernier. Pour moi il le sera car je ne vois pas en quoi l’intrigue peut continuer. L’autrice semble se diriger vers les personnages secondaires pour les prochains volets. Vous le savez, je déteste les sagas à rallonge ( sauf HP et Outlander of course ). Donc je conclue la saga par celui-ci. C’était une lecture plaisante. Les personnages sont toujours aussi intéressants. Je prends ce tome comme un tome bonus car l’intrigue principale est finie dès le tome 3. Disons que c’est un long épilogue 😉 . Aucune révélation de folie. Mais j’ai bien aimé le point de vue alternatif dans ce livre.

« Je dois créer, sinon tout aura été vain. Je dois créer pour ne pas sombrer dans le désespoir, pour trouver la force de me lever chaque matin. Je dois créer parce que je n’ai pas d’autre moyen d’exprimer ce que je ressens. »

*****

Prenez soin de vous

Laura


2 réflexions sur “Lectures du soir 38

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s