Lectures du soir 29

person reading book sitting on red and white striped bedspread

Je passe ici en coup de vent , je ne passe pas beaucoup de temps chez moi en ce moment. Le boulot, le cheval, la vie sociale… la vie quoi ! Et je suis trop fatiguée pour penser articles le soir, une vraie mamie.

J’ai beaucoup lu en mai, voici la deuxième partie de mes lectures. Un bilan plutôt positif, des lectures très différentes. 🙂

 

 

Se le dire enfin par Ledig

Se le dire enfin    Agnès Ledig

Résumé: De retour de vacances, sur le parvis d’une gare, Édouard laisse derrière lui sa femme et sa valise. Un départ sans préméditation. Une vieille romancière anglaise en est le déclic, la forêt de Brocéliande le refuge. Là, dans une chambre d’hôtes environnée d’arbres centenaires, encore hagard de son geste insensé, il va rencontrer Gaëlle la douce, son fils Gauvain, enfermé dans le silence d’un terrible secret, Raymond et ses mots anciens, Adèle, jeune femme aussi mystérieuse qu’une légende. Et Platon, un chat philosophe. Qui sont ces êtres curieux et attachants ? Et lui, qui est-il vraiment ? S’il cherche dans cette nature puissante les raisons de son départ, il va surtout y retrouver sa raison d’être.

Mon avis: Cette auteure m’a toujours touchée à travers ses romans. Je me suis jetée sur lui, impatiente de vivre de belles émotions. J’ai mis du temps à rentrer dans l’histoire, beaucoup de personnages, je m’y perdais un peu. Étais-je peu concentrée ou était-ce la faute du livre ? Je ne sais pas du tout. J’ai vécu une semaine à mille à l’heure et au milieu, j’ai essayé de grappiller du temps, avec plus ou moins de succès pour lire. Alors je me suis un peu perdue dans l’histoire. Mais l’écriture est belle, presque comme de la poésie parfois. Le rythme est un peu trop long à mon goût. Mais les rebondissements sont quand même présents, jusqu’à la fin. Une dernière page tournée avec douceur.  Je n’ai pas eu le même engouement que pour les autres mais peut être ce n’était pas le bon moment. 😉 Je vous conseille de lui laisser une chance.

 

« Tu as l’âge où tout bouge, tout se remet en question, tu as lâché quelques certitudes, compris quelques règles simples, imaginé assez de scénarios pour savoir celui qui te convient. Réfléchis et à la fois arrête de réfléchir. Vis. »

 

*****

 

Une saison au bord de l'eau - Jenny Colgan - Babelio

Une saison au bord de l’eau  Jenny Colgan

 

Résumé: Sur l’île sauvage de Mure, au nord de l’Écosse, Flora dispose d’un été pour chasser les fantômes du passé et donner un nouveau sens à sa vie. Assistante juridique dans un cabinet d’avocats à Londres, Flora McKenzie était loin d’imaginer qu’il lui faudrait, pour son travail, retourner à Mure, l’île sur laquelle elle a grandi. Une île qu’elle a quittée avec perte et fracas après le décès brutal de sa mère, quelques années plus tôt.
Quand elle arrive à Mure pour s’installer dans la ferme familiale, la jeune femme sent très vite qu’elle n’est pas la bienvenue. Les non-dits et les rancœurs du passé empoisonnent ses relations avec son père, ses frères, mais aussi avec la plupart des habitants du village. Jusqu’au jour où Flora tombe par hasard sur le vieux cahier de recettes de sa mère. En se plongeant dans ce carnet, elle se découvre une nouvelle passion pour la cuisine qui pourrait bien l’aider à se réconcilier avec sa famille et son île natale.

Mon avis: Un roman tout doux, comme j’en avais besoin. J’adore l’auteure, elle a son style bien à elle et ces livres sont un pur bonheur. Celui-ci n’a pas fait exception à la règle. J’ai adoré  l’Écosse, une terre qui me tarde de visiter. Je l’ai parcouru à travers les pages, au bord de l’eau. Flora, je m’y suis tout de suite attachée, elle est plus complexe qu’il n’y parait. Tiraillée entre son passé et son présent… Puis les péripéties de celle-ci, qui m’ont entrainé par surprise dès le début du livre. J’ai refermé le livre avec le sourire. C’est un roman feel good qui se savoure sur le transat. 🙂

« Elle envoya alors valser ses bottes, releva son jean et lança le bâton de toutes ses forces puis, dans l’air clair et pur du matin éternel, elle se mit à courir aussi vite que possible à côté du chien, pataugeant dans les petites vagues. C’était le meilleur moyen qu’elle connaissait pour se débarrasser de ses pensées, chasser les rêves de la nuit »

*****

 

Lucy in the Sky - Livre de Pete Fromm

Lucy in the sky  Pete Fromm

 

Résumé: Lucy Diamond, quatorze ans, file à toute allure vers l’âge adulte. Prise entre l’urgence de vivre et la crainte de devoir abandonner ses manières de garçon manqué, Lucy se cherche et joue avec l’amour. Elle découvre par la même occasion que le mariage de ses parents n’est pas aussi solide qu’enfant, elle l’a cru. Son père, bûcheron, est toujours absent. Sa mère, encore jeune, rêve d’une autre vie. Et Lucy entre eux semble soudain un ciment bien fragile. Armée d’une solide dose de culot, elle s’apprête à sortir pour toujours de l’enfance et à décider qui elle est. Quitte à remettre en question l’équilibre de sa vie et à en faire voir de toutes les couleurs à ceux qui l’aiment.

Mon avis: Lucy, quel sacré personnage! Elle m’a fait rire, elle était parfois charmante, tantôt agaçante. Mais elle ne nous laisse pas indifférent. Je vous préviens, ce n’est pas un livre où l’action est très présente. Ce n’est pas le but. La psychologie du personnage est très bien développée en revanche. On voit clairement l’évolution de Lucy du monde de l’adolescence vers l’âge adulte. J’ai eu parfois envie de lui coller des baffes mais la minute d’après, j’éprouvais de la compassion. On va découvrir qu’elle n’a pas un quotidien si tendre que cela, que ses parents ne sont pas exactement ce qu’ils paraissent. Pete Fromm est un bon auteur, j’ai encore retrouvé son talent dans ce livre. 🙂

« On choisit ses chaussettes. On choisit pas ses parents. »

*****

 

Nos résiliences de Agnès Martin-Lugand - Grand Format - Livre ...

Nos résiliences   Agnès Martin Lugand

 

Résumé: Notre vie avait-elle irrémédiablement basculé ? Ne serait-elle plus jamais comme avant ? Étrange, cette notion d’avant et d’après. Je sentais que nous venions de perdre quelque chose d’essentiel. Aucune projection dans l’avenir. Aucun espoir. Rien. Le vide. Une ombre planait désormais sur notre vie. Et j’avais peur. Mais cette peur, je devais la canaliser, l’étouffer, l’éloigner, je ne pouvais me permettre de me laisser engloutir. Un seul instant suffit-il à faire basculer toute une vie ?

Mon avis: Ce livre, c’est une pépite. Comment cette auteure peut à ce point écrire si bien les émotions de ses personnages, décrire d’une façon remarquable le désespoir ? Je l’ai dévoré en 2 jours, je n’ai pas pu le refermer bien longtemps. J’avais tellement hâte de retrouver Ava, Xavier et les autres. J’ai été surprise, je ne m’attendais pas à ce que l’histoire prenne cette direction. Mais les surprises, c’est ce qui rend le livre meilleur. C’est une histoire triste mais très bien écrite. Un récit qui nous fait réfléchir sur nous même: quelle serait notre propre réaction face à ce malheur ? Un roman tant attendu et très apprécié. ❤

« Chacun de ses mots était une blessure qui serait impossible à cicatriser. »

 

*****

 

 

Bon weekend !!

 

 

 

Lolli

Une réflexion sur “Lectures du soir 29

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s