Comment gérer les allergies et l’asthme

DSC06298

 

J’aborde aujourd’hui un thème qui me touche personnellement: l’asthme et les allergies. L’asthme touche 4 millions de personnes en France. Je suis depuis enfant une personne asthmatique et sujette aux allergies: graminées, acariens, pollen, chênes, cyprès, miel, plumes… Une longue liste dont il faut que je m’adapte au quotidien. Il existe des traitements efficaces aujourd’hui mais de nombreuses personnes atteintes de ces maux ne se soignent pas ou ne vont pas au bout de leur traitement. Voici quelques conseils pour bien être informé sur l’asthme et comment le gérer au quotidien.

 

Je ne prétend pas être spécialiste, cet article est issu de mon expérience, de mes connaissances personnelles et des informations que j’ai trouvé sur doctissimo et ameli.

 

L’asthme, c’est quoi ?

L’asthme est une maladie chronique caractérisée due à une inflammation permanente des bronches. Il se manifeste par des crises, caractérisées par des épisodes de gêne respiratoire (essoufflement), de respiration sifflante, de toux sèche ou de sensation d’oppression dans la poitrine. Lors de la respiration, l’air circule par les bronches pour arriver aux poumons. Chez une personne asthmatique, la paroi interne de ces conduits ( muqueuse bronchique) est irritée et épaissie. Cette inflammation permanente rend les bronches sensibles, sujettes à des réactions excessives en présence de facteurs favorisants. Une crise d’asthme peut alors se déclencher : le passage de l’air dans les bronches devient difficile (contraction des muscles autour des bronches et sécrétion importante de mucus).

 

Pour mieux comprendre

vue-globale-mecanisme-asthme

 

L’asthme est dû à une prédisposition génétique et à un facteur extérieur qui déclenchera l’irritation des bronches. Ici, les allergies seront le déclencheur. Ci-dessus, je vous ai énuméré mes allergies mais il en existe beaucoup d’autres.

 

Les symptômes

Lorsque je rentre en contact avec un allergène, ou qu’il est simplement dans mon entourage, j’ai les yeux qui piquent, de grosses démangeaisons, la gorge qui me gratte, le nez bouché, et je peux avoir des problèmes respiratoires ( asthme ), qui se traduisent pas des quintes de toux, une gêne respiratoire, une difficulté à reprendre mon souffle qui peut aller jusqu’à l’incapacité de respirer . Cela m’est arrivé une seule fois d’en arriver jusqu’à là avec appel du SAMU et mise sous oxygène direct car je n’arrive plus à respirer. Je vous avoue, j’ai eu la peur de ma vie. Alors justement, pour ne pas en arriver là, il existe des solutions.

 

Un traitement de fond

Que vous soyez allergique à une chose ou asthmatique, le principal conseil que je peux vous donner est d’établir un traitement de longue durée ( de fond ) avec de préférence un pneumologue ou un médecin généraliste. Ce traitement vous permettra d’être protégée en quelque sorte par l’allergène, d’avoir peu de symptômes et de vivre votre vie comme vous l’entendez. Dans mon cas, je prend 2 Aerus par jour, 2 pschitt de Nasonex et 2 bouffées de Ventoline tous les jours pendant 3 ou 4 mois.  Il y a quelques semaines, je me suis retrouvée à court de médicaments et croyez-moi, j’ai vu la différence : crise d’asthme, respiration difficile pendant mon sommeil, essoufflement, des démangeaisons à me faire saigner à force de me gratter. Tout ça est très fatiguant à vivre au quotidien alors n’hésitez pas à prendre rendez-vous chez un spécialiste et n’oubliez pas vos médicaments.

 

Une désensibilisation

Avec votre pneumologue, si un allergène est récurrent dans votre vie, vous pouvez essayer la désensibilisation. Par le biais de piqûres ou de gouttes que l’on dépose sous la langue pendant quelques années, on introduit doucement l’allergène dans votre corps afin que celui-ci s’habitue. Ainsi, avec le temps, votre corps n’aura plus de réaction avec l’allergène, donc l’allergie sera très fortement diminuée, jusqu’à parfois disparaitre complètement. J’ai testé pendant 3 mois, malheureusement mon corps a rejeté le traitement en réagissant fortement à l’introduction de l’allergène par des démangeaisons chroniques, eczéma, au point de ne plus rien supporter sur ma peau y compris l’eau en me douchant. J’ai dû prendre des antihistaminiques pendant quelques mois pour que tout redevienne normal. Mais ce n’est pas parce que cela n’a pas fonctionné sur moi qu’il ne faut pas l’essayer, bien au contraire. Nous sommes tous différents.

 

Application Allergik

J’ai découvert cette application récemment via un blog ( sorry je ne m’en souviens plus sur lequel je l’ai découvert ). Je l’ai téléchargé et elle est très complète. On peut rentrer tous les allergènes auxquels on est sensible

+, voir les périodes critiques pour nous et dans quel coin de France. On note ses rendez-vous et ses crises. Je valide, cela permet un suivi médical et il y a de nombreuses informations importantes.

 

Progamme SOPHIA

La CPAM a lancé un programme d’informations gratuit pour toutes les personnes touchées par l’asthme. Ce programme s’appelle Sophia, il est disponible sur le site ameli.fr  . J’ai décidé d’accepter de recevoir de la documentation pour avoir des informations sur les nouveaux traitements, sur la prise en charge, les évolutions. Je suis contente que l’État se mobilise sur ce sujet.

 

Des astuces au quotidien

Avec mon traitement de fond et un contrôle régulier chez le pneumologue, je gère mon asthme et mes allergies. En complément, j’ai adopté quelques habitudes chez moi et à l’extérieur. Je ne reste pas à proximité des fumeurs, je garde toujours une distance. J’essaie d’aérer tous les jours ma maison, même 10 min. Mes oreillers ne contiennent pas de plumes. J’ai enlevé les tapis de la maison car bien que jolis, ils contiennent beaucoup d’acariens. J’ai plusieurs ventolines: une dans mon sac à main, une dans ma table de chevet, une dans ma voiture, une dans l’armoire au travail et une dans mon casier au centre équestre. C’est très important car une crise d’asthme peut arriver sans prévenir et cela peut vite être ingérable si on n’est pas équipé.

 

 

J’espère que cet article vous a plu et qu’il vous a apporté des pistes pour gérer votre asthme et/ou vos allergies.

 

Bonne journée

 

 

 

 

Photo juin 2016 + schéma pris sur le site ameli
Lolli

 


2 réflexions sur “Comment gérer les allergies et l’asthme

  1. Article fort intéressant !
    Je ne fais pas d’asthme mais je suis de plus en plus sujette aux allergies plus les années passent … Au début, c’était plutôt alimentaire (céleri, aubergine …) mais maintenant ça touche les pollens, les herbes folles & tout ce qu’il y a dans l’air. Je pense aller voir un homéopathe pour mettre en place un traitement de fond car cette année j’ai vraiment morflé (surtout au moment où c’étaient les bouleaux qui étaient de sortie ….)

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s